Les organisateurs électoraux au cœur de l’action politique locale

election orgainzers

L’énergie de la base au cœur de l’engagement des Membres

À l’automne 2020, OSSTF/FEESO a choisi huit organisatrices électorales et organisateurs électoraux pour mobiliser les membres et aider les districts à planifier la préparation aux élections provinciales et municipales de 2022. Les huit organisateurs électoraux travaillant pour le Bureau provincial d’OSSTF/FEESO pendant les élections provinciales, sous la direction de Paul Kossta, étaient : Domenic Bellissimo, Richardo Harvey, Bill Hewitt, Jared Hunt, Rose Lepage, Tim Mathewson, Susan Rab et Vanessa Stoby. Mark Kissel et Pawel Mazurek ont également consacré beaucoup de temps à l’organisation des élections tout au long du processus. 

Les organisateurs électoraux ont commencé à se rencontrer en octobre 2020 pour jeter les bases de notre planification. L’une des premières tâches qui leur a été confiée a été d’aider les districts à préparer les parrainages de candidates et candidats. Nous avons passé l’année 2021 à rencontrer les unités locales, y compris les comités d’action politique (CAP) des districts, dont certains se formaient pour la première fois, afin de discuter du processus de soutien et des plans d’engagement électoral. En mai 2021, des consultations circonscription par circonscription ont été organisées avec les dirigeants locaux pour examiner les données historiques et réduire la liste des circonscriptions sur lesquelles concentrer les efforts locaux.  

Tout au long du processus, la pandémie a joué un rôle important dans notre travail. Par conséquent, la majorité de nos rencontres entre nous et avec les districts se sont déroulées sur Zoom. Les organisateurs électoraux se sont réunis en personne pour la première fois à la fin de l’été 2021 afin d’établir les plans et l’échéancier jusqu’à l’élection. Nous avons aidé à organiser et à diriger la Conférence de préparation aux élections d’OSSTF/FEESO à la fin du mois d’octobre. La plénière du vendredi soir comprenait un exposé de l’analyste des sondages Eric Grenier (fondateur de The Writ) et une table ronde avec trois organisateurs de la base : Sandra Huh de York Communities for Public Education, Samantha Krishnapillai de On Canada Project, et Arlene Slocombe de Wellington Water Watchers. Le samedi, les huit organisateurs électoraux et le personnel du Bureau provincial ont présenté des ateliers sur la sensibilisation des alliés et des groupes communautaires, la promotion du programme électoral en matière d’éducation d’OSSTF/FEESO, le recrutement des membres, la croissance du CAP et la préparation aux élections. 

Le travail de la conférence d’automne sur la préparation aux élections a été mis à profit lors de la conférence régionale du printemps, à la fin du mois de mars. La séance plénière du vendredi soir comprenait la deuxième visite d’Eric Grenier, qui a abordé certaines des courses les plus serrées, ainsi que les discours des trois chefs des partis de l’opposition. Les ateliers régionaux du samedi matin (dirigés par les organisateurs électoraux avec l’aide du personnel provincial du Secteur des communications/action politique (CAP) et des membres du Comité des communications/action politique (CCAP) se sont concentrés sur les délais de planification des élections comme décrits dans le manuel des élections, une discussion sur la boîte à outils des médias sociaux (un effort de collaboration entre les organisateurs électoraux, le Secteur des CAP et le CCAP) et un exercice de recrutement relationnel (conçu pour augmenter la capacité des bénévoles). La boîte à outils pour les médias sociaux était axée sur les messages liés aux éléments du programme en matière d’éducation d’OSSTF/FEESO ainsi que sur les messages spécifiques liés aux classifications d’emplois. 

La journée de lobbying 2022 d’OSSTF/FEESO a constitué un grand pas en avant vers la prise d’engagements. Les organisateurs et organisatrices électoraux et les Membres locaux ont rencontré virtuellement les députés provinciaux représentant les circonscriptions de leur district à la fin de janvier pour discuter des éléments du programme en matière d’éducation d’OSSTF/FEESO, « Renforcer l’éducation publique : Reconstruire l’Ontario. »Nous avons rencontré la plupart des députés de l’opposition, mais seulement une poignée de députés du PC étaient présents (bien que tous aient été invités). Le processus de parrainage s’est poursuivi tout au long du printemps : les organisateurs électoraux et les dirigeants locaux ont interviewé des douzaines de candidates et candidats en janvier, février et mars avant de discuter des parrainages dans les CAP locaux et de présenter des recommandations aux conseils exécutifs de district.

La première série de parrainages d’OSSTF/FEESO a été annoncée lors de la Réunion annuelle de l’Assemblée provinciale (RAAP). D’autres appuis ont été annoncés tout au long du mois d’avril et quelques-uns ont même été faits pendant la campagne électorale. Pour contribuer à la publicité de ces appuis, Karen Littlewood, présidente d’OSSTF/FEESO, a visité un certain nombre de districts pour une tournée de parrainage. Dans les coulisses, les organisateurs électoraux ont aidé à coordonner les détails des activités avec les unités locales et les candidates et candidats. Ces parrainages ont fait l’objet d’une importante couverture médiatique dans les médias locaux, y compris une diffusion en direct des appuis au NPD à Toronto par CP24. 

Tout cela a préparé le terrain pour une augmentation significative de l’engagement et de la participation des Membres pendant les élections provinciales. OSSTF/FEESO a utilisé de nouveaux moyens de communication à grande échelle avec les Membres pour les informer des élections. En plus des courriels des unités locales, deux radiodiffusions vocales (enregistrements) ont été envoyées aux Membres par Karen Littlewood, présidente, une au début de la campagne pour leur rappeler que les élections étaient commencées et de participer, et une à la fin pour leur rappeler de voter. Les Membres ont également reçu un message de masse d’OSSTF/FEESO vers le début de la campagne pour leur faire savoir qui était la candidate ou le candidat parrainé dans leur circonscription et leur donner l’occasion de s’inscrire pour recevoir des renseignements supplémentaires sur les élections de la part de la Fédération. Ce travail a été effectué dans de nombreux districts par des membres locaux qui ont fait des appels téléphoniques et ont envoyé d’autres textes contenant des informations additionnelles. Le travail des organisatrices et organisateurs électoraux a culminé avec la participation des Membres à des sollicitations dans le domaine de l’éducation, du travail, des appels téléphoniques et des sollicitations spécifiques d’OSSTF/FEESO pour appuyer les candidates de la communauté noire. 

Pour les organisatrices et organisateurs électoraux, la campagne électorale provinciale a été une période chargée et pleine de défis. Entre notre travail avec les districts et le bénévolat sur les campagnes, cela signifie que nous étions occupés pendant la plupart de nos heures d’éveil, sept jours par semaine. Ce fut également un défi de continuer à demander aux Membres épuisés par les deux dernières années de pandémie (et les quatre dernières années de ce gouvernement) de participer à l’élection. Malgré ces défis, ce fut une expérience incroyablement énergisante et enrichissante de travailler avec tant de Membres, de candidates et candidats et de bénévoles de la campagne vers un objectif commun aussi important. C’était réaffirmant de voir tant de bonnes personnes faire un si bon travail dans leurs communautés. Bien que les résultats des élections provinciales n’aient pas été ceux que nous souhaitions, il y a eu beaucoup d’éléments positifs qui sont ressorti de notre travail. De nombreux Membres se sont portés volontaires pour des campagnes électorales pour la première fois. Les partis d’opposition ont emprunté de nombreuses sections de notre programme en matière d’éducation dans leurs propres programmes électoraux et nous avons entendu de fortes références à des éléments du programme d’OSSTF/FEESO pendant le principal débat des chefs de partis provinciaux. Cela montre qu’OSSTF/FEESO continue d’être une voix de premier plan dans la défense d’un solide système d’éducation financé à même les deniers publics. Nos efforts ont également été remarqués par les campagnes, les candidates et candidats et les autres syndicats qui ont fréquemment noté la présence des Membres d’OSSTF/FEESO sur les médias sociaux et comme bénévoles aux campagnes. Ce travail nous aidera à renforcer la capacité organisationnelle afin de jouer un rôle encore plus important dans les futures campagnes et dans les années entre les élections. J’ai hâte de contribuer aux efforts d’OSSTF/FEESO pour tenir ce gouvernement responsable au cours des quatre prochaines années.  

Tim Mathewson est un est enseignant dans le District 18, Upper Grand et au moment d’écrire ces lignes, il était en prêt de service au Bureau provincial d’OSSTF/FEESO en tant qu’organisateur électoral.

About Tim Mathewson
Tim Mathewson est un est enseignant dans le District 18, Upper Grand et au moment d’écrire ces lignes, il était en prêt de service au Bureau provincial d’OSSTF/FEESO en tant qu’organisateur électora

Leave a comment

Your email address will not be published.


*